19 maires réunis pour dire « Non » au projet de péage sur l’A63

Les Maires girondins concernés directement par l’élargissement de l’A63 (et/ou leurs représentants) se sont réunis le mercredi 24 mars à Mios afin d’établir une contribution commune en réponse à Madame La Préfète. A l’unanimité, les élus s’opposent au projet en l’état, considérant que la mise en concession privée proposée revenait à établir un «péage urbain » pour les habitants et les entreprises locales. Ils demandent de ce fait, à être associés à la réflexion autour de ce projet.

Pas de remise en question du passage en 2×3 voies de l’A63 compte tenu de la densité de circulation voire de saturation, mais ils souhaitent que l’Etat travaille avec eux au développement de solutions complémentaires, innovantes et moins émettrices de CO2.

Opposition formelle à la concession privée considérée comme « péage urbain » sur un territoire interdépendant pour les raisons suivantes :

– Le respect de l’équité des citoyens travaillant et habitant sur le territoire qui ne peuvent et ne doivent pas supporter le financement, en très grande partie, de l’aménagement de la 2×3 voies de l’A63.

– Les communes ont déjà largement contribué au financement de l’A660 et au prolongement de l’A63. Rappelons que la première partie de cette A660 au niveau du Teich a précédemment bénéficié du Contrat de Plan Etat Région (CPER) pour son passage aux normes autoroutières. De plus, la COBAS vient d’investir 55 millions d’euros entre Gujan-Mestras et la Teste de Buch.

– L’impact de sur-fréquentation et d’engorgement routier que subirait le réseau secondaire (RD1010, RD650, RD1250, RD3, RD211, RD5 et RD216) suite aux évitements quotidiens et systématiques des voitures et poids lourds. Cela conduirait inévitablement à un réaménagement des voiries et plus globalement des centres-villes et quartiers afin d’apaiser la circulation, aux frais des habitants du territoire.

– Refus de voir les habitants du territoire financer cet équipement au bénéfice d’une grande partie cet axe Européen majeur.

Demande de suspension de la concertation publique

Compte tenu de tous ces points, les élus ont demandé l’annulation de la saisie de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) et la suspension de la concertation publique, afin d’être associés à l’élaboration de ce projet et travailler ensemble à l’élaboration de solutions alternatives pour l’aboutissement de ce projet d’élargissement de l’A63.

« Suite au délai supplémentaire accordé par Madame la Préfète de la Gironde, pour lequel nous la remercions, les élus ont demandé l’organisation d’ateliers de travail associant les différentes collectivités concernées pour envisager de nouveaux scénarios et trouver des solutions plus adaptées au territoire. « 

Cela passera par la définition d’un agenda commun et partagé.

Cette contribution regroupe 19 communes réparties sur les intercommunalités de Bordeaux Métropole, de Jalle Eau Bourde, du Val de Leyre, de la COBAS et de la COBAN. Les Maires et représentants des Communes de Arcachon, Audenge, Belin-Beliet, Biganos, Canéjan, Cestas, Gradignan, Gujan-Mestras, La Teste de Buch, Le Barp, Le Teich, Lugos, Marcheprime, Mérignac, Mios, Pessac, Saint Jean-d’Illac, Saint Magne et Salles

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
EZZEL
EZZEL
1 année il y a

C’est N O N ET N O N……
que les exploitants de PL venant ou allant outre Pyrénées mettent la main dans la besace car la forte fréquentation de la A63 est de leur fait……….

trackback

[…] 19 maires réunis pour dire « Non » au projet de péage sur l’A63 A63: une alternative sans péage est proposée Transformer en PDFImprimer la page […]

DEDOUBAT M.
DEDOUBAT M.
3 années il y a

Je m’associe pleinement à la démarche conjointe de ces maires, je dis NON au péage sur l’A63. J’espère l’adhésion du plus grand nombre.

Tristounette nette
Tristounette nette
3 années il y a

J’habite à parentis en bon 40160, vais je devoir payer pour aller voir ma mère (73ans) qui habite la teste de Buch ?!

Evelyne
Evelyne
3 années il y a

Inadmissible que ce soit les concitoyens qui payent l’autoroute.

manolo
manolo
3 années il y a

Une fois de plus ,l’état céde à la facilité,incapable de gérer ,il fait cadeau au privé des biens qui appartiennent aux contribuables.

Michel Lassau
Michel Lassau
3 années il y a

… fallait juste faire payer les touristes …
C’était pas compliqué … ne venez pas vous plaindre dans x années quand le bassin sera totalement défiguré … ce qui actuellement en marche … réveillez vous !

Routiers34200
Routiers34200
3 années il y a

Il est inadmissible de faire payer