Moustiques: ils sont de retour et en avance !

Après un hiver relativement doux et un début de printemps plus chaud, la saison des moustiques a débuté plus tôt que d’habitude. Cette année, vigilance-moustique a constaté un démarrage plus précoce, plus net et plus large, avec 89 départements déjà concernés en 2ème quinzaine d’Avril, soit la quasi-totalité du territoire. De plus, les premières proliférations et piqûres inhabituelles sont apparues bien plus tôt dans la saison cette année comparé à 2019 où elles sont apparues à la fin du mois de mai et en juin.

La Gironde est classée jaune, le département  présente des conditions favorables à la prolifération:

  • Un hiver doux, ce qui permet aux oeufs pondus avant l’hiver de survivre jusqu’au printemps et pouvoir ainsi reprendre leur cycle d’évolution après les premières pluies et les premières chaleurs.
  • Des pluies abondantes qui génèrent suffisamment d’eaux stagnantes pour que les œufs pondus puissent y vivre leur processus complet d’évolution jusqu’au stade de moustique adulte en passant par celui de larve.
  • Une fois ces pluies tombées, il faut en moyenne 10 jours de chaleur suffisante (23°C le jour et 15°C la nuit) pour permettre aux oeufs de moustiques de devenir larves puis moustiques adultes. Si les températures sont supérieures, le cycle se raccourcit. Si elles sont inférieures, le cycle s’allonge. Il faut une baisse franche et brutale des températures pour qu’il s’interrompre complètement

La Gironde est par ailleurs classée en vigilance rouge pour le moustique tigre depuis 2014, ce qu’il y  est implanté et actif.


Depuis le 1er janvier 2020 le SIBA est missionné pour lutter contre le moustique sur le Bassin d’Arcachon: 

  • surveiller et traiter si nécessaire les gites larvaires pour lutter contre la prolifération du moustique commun. Mais en aucun cas, le SIBA ne peut traiter les moustiques adultes, l’utilisation de produits adulticides est engagée uniquement par l’ARS dans le cadre d’une lutte sanitaire révélée. Un travail de fond est également engagé avec les différents gestionnaires de sites afin de favoriser une gestion hydraulique adaptée à la problématique moustique. 2 agents spécialisés sont spécifiquement dédiés à ces actions.

Les agents du SIBA effectuent des prospections très régulières des gîtes, suivant les conditions climatiques ou les marées, pour suivre la présence des larves et engager si nécessaire les traitements adéquats.

Le SIBA utilise exclusivement un biocide d’origine biologique à base de Bti, reconnu pour sa sélectivité des larves de moustiques. La substance active est issue du Bacillus thuringiensis, une bactérie naturelle du sol sélectionnée pour son action exclusive sur les larves de Diptères (mouches et moustiques). Les protéines contenues dans le larvicidesontingéréesparlalarvedemoustiqueet se transforment en toxines en milieu alcalin, sous l’action d’enzymes intestinales. Ce mode d’action lui confère une grande sélectivité.

Ce produit est diffusé dans les gîtes pour lesquels la surveillance a révélé une présence marquée de larves. La quantité de produit utilisé est ajustée suivant la concentration de larves, et dispersé par le biais de différents moyens humains et matériels.

  • mobiliser la populationpour lutter contre la prolifération, en particulier du moustique tigre. Les autorités publiques ne peuvent, en effet, lutter seules. Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples, doit participer à la lutte contre la prolifération des moustiques. En particulier, il est très important de supprimer les eaux stagnantes qui permettent la reproduction du moustique, à l’intérieur et surtout autour de son domicile. Pour cela, supprimer les soucoupes des pots de fleurs ou les remplir de sable, renouveler l’eau des vases plusieurs fois par semaine, vérifier le bon écoulement des gouttières, mettre à l’abri de la pluie ou supprimer tout objet pouvant se remplir d’eau, etc. Ces gestes sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques.
2 commentaires
Hagardunord
Grâce au confinement l'herbe s'est développée partout et le traitement des moustiques à été négligée. Le résultat une prolifération des moustiques qui rend toute sortie jambes et bras nus mission impossible. Comme on ne peut traiter que les larves on peut continuer à se gratter
JB3364
Bonjour à Vous, Le Covid-19 est toujours actif, maintenant le moustique tigre est de retour. On est gâté. Deux fléaux a abattre sans scrupule

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

01-31décembre
Loisirs - 8:00 ⋅ 19:00
Lège-Cap ferret
- Flaner dans les…
Flaner dans les villages ostréicoles
01-31décembre
Loisirs - 8:00 ⋅ 19:00
Lège-Cap ferret
- Se balader sur les…
Se balader sur les pistes cyclables
01-31décembre
Loisirs - 8:00 ⋅ 19:00
Lège-Cap ferret
- Découvrir les sites…
Découvrir les sites naturels
03-31décembre
Culture
Arcachon
- Carnet d’énigmes…
Carnet d’énigmes spécial enfants
Guidés par Archy l’écureuil et accompagnés de leurs parents, les enfants partent à l’aventure pour résoudre les mystères de la Ville d’Hiver. Une récompense sera au rendez-vous en cas de bonne réponse à l’énigme finale. Conseillé de 7 à 13 [...]
13-20avril
Cinéma - 17:00
Arcachon
- L’invité du mois
L’invité du mois
L’invité du mois c’est une rencontre par mois avec une personnalité, sur un thème différent. D’octobre 2022 à mars 2023, rendez-vous à l’Auditorium du MAAT.
24-10décembre
Culture
Andernos les Bains
- Résidence…
Résidence d’artiste
La ville d’Andernos-les-Bains organise pour le première fois cette année un temps de résidence artistique « hors saison » au sein de la Maison Louis David afin de s’ouvrir à la démarche de création. Conçue comme une expérience artistique mais aussi comme [...]
01-30novembre
Santé - 8:00 ⋅ 17:00
Mios
- Movember
Movember
Cette manifestation a pour but de sensibiliser l’opinion publique et lever des fonds pour la recherche contre les maladies masculines telles que le cancer de la prostate. Pour sa première participation, la ville de Mios proposera des animations tout au [...]