Arès : vous allez en voir de toutes les couleurs !

©Ville d’Arès

La semaine du street-art revient à Arès du 3 au 8 juin 2024. Lancé en 2022, le projet street art a débuté par la transformation d’onze transformateurs électriques. Cette année, dix nouveaux transformateurs seront embellis ainsi qu’une partie du mur du stade.

Le thème de cette année reste inchangé : la flore et la faune du Bassin d’Arcachon.
Ce thème a été maintenu afin de promouvoir les valeurs et les enjeux locaux ou environnementaux, tels que la protection de la nature, le développement durable ou la promotion de la diversité culturelle.

Un des objectifs du projet est également de sensibiliser le public à l’art urbain et à l’expression créative. Le but étant de renforcer le sentiment d’appartenance de la population en impliquant les citoyens, et notamment les jeunes, dans la création artistique.

Les 10 artistes à l’honneur en 2024

SEMO

Passionné de dessin depuis son enfance, Arnaud a vite accroché au mouvement hip-hop à Paris en 1986. Travaillant à ses début le lettrage, il est passé depuis au réalisme et aux décors sans oublier les bases du graffiti grâce à ses nombreux voyages et multiples expériences.

A retrouver au 33 allée des alouettes – N°33 sur le plan ci-dessous

REPY

Fasciné depuis toujours par l’alphabet, ayant décliné par tous les procédés sa palette de caractères, le lettrage est aujourd’hui pour Repy une source d’inspiration inépuisable… tout comme son île d’adoption. Repy aime mettre en parallèle son parcours de formation, le dessin industriel, et son « parcours de rue » qui affûte son graffiti tout en nourrissant son amour du Mur.

A retrouver rue Teychan – N°29 sur le plan ci-dessous

COST

Cost est né à Paris en 1982. Autodidacte, il dessine depuis toujours et acquiert, au long des années, plusieurs techniques en utilisant toutes sortes de supports. Il se lance dans le milieu du graffiti en 96, et se spécialise dans les élévations, et en fait sa « marque de fabrique ».

A retrouver rue des cires HameauN°25 sur le plan ci-dessous

LUCIOLE

Lucie Carli-Basset (nom d’artiste Luciole) a l’amour de la peinture. Ses réalisations sont de la figuration narrative, rien n’est anticipé, aucun brouillon. Elle laisse libre court à son imagination et ses envies. « L’histoire se dessine tout en gardant une part de mystère ».

A retrouver allée AquitaineN°27 sur le plan ci-dessous

POULET

Bienveillant, naïf, léger, apolitique, rempli d’humour, de joie et de couleurs sans autre objectif que le sourire de ceux qui le regardent. Il met en scène son animal totem qui a maintenant une forme arrondie et dodue et des couleurs caractéristiques jaune et orange, ce qui le rend enfantin, attachant et attendrissant.

A retrouver rue des canelettesN°28 sur le plan ci-dessous

SEES

SeeS, de son vrai nom Thomas Allemand a une approche artistique inspirée par des tapisseries des années 70 et de leurs lignes géométrie variable. Amoureux de la nature et soucieux de l’environnement, SeeS puise son inspiration dans un univers de lignes graphiques et colorées en intégrant parfois la faune qui l’entoure.

A retrouver rue des ChanterellesN°32 sur le plan ci-dessous

CEC

Les oeuvres de Cèc’ révèlent des compositions poétiques et sensibles. Son intérêt pour les histoires imaginaires la pousse à créer un univers constitué de drôle d’oiseaux et de plantes tropicales. C’est une manière de donner au spectateur sa vision poétique, admirative et gaie sur ce que la Nature peut nous donner.

A retrouver sur le parking de la cliniqueN°23 sur le plan ci-dessous

OLDA

Ölda, artiste vivant à Poitiers intervient auprès d’un public atteint de surdité depuis plusieurs années. Elle a pour objectif de rendre accessible au plus grand nombre la culture sous toutes ses formes. C’est une artiste qui souhaite au travers de son art, refléter des valeurs comme le respect de la nature, du vivant et de la femme.

A retrouver rue des cèpesN°31 sur le plan ci-dessous

EASY

EASY, Thibault Lemaire, graffeur et artiste peintre est né le 17 septembre 1989 à Saintes. Il débute à l’âge de 19 ans dans le graff et réalise en 2008, son premier « gros chantier » à savoir un mur graffé dans sa totalité !

A retrouver sur la piste cyclableN°26 sur le plan ci-dessous

MOKA

Artiste bordelais et né en 1987, Möka est un membre actif des collectifs d’artistes VEC (Vivre En Couleur) et VFL, ses réalisations sont visibles dans tout l’hexagone mais aussi à l’étranger (Berlin, Casablanca, Miami…).

Une création collective sera réalisée rue de la Réousse – N°30 sur le plan ci-dessous

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires