Éphéméride: mars 1876… naissance de Jean-Paul Alaux

C’était un mois de mars 1876… naissance du peintre Jean-Paul Alaux


« Avoir bourlingué des années à travers toutes les mers du monde, Méditerranée, Atlantique, océan Indien et le Pacifique et se dire en revoyant Arcachon, ce n’était pas la peine : Arcachon résume tous les pays du monde » écrit Jean-Paul Alaux en 1938, il a alors 62 ans.


Issu d’une famille de peintres et architectes girondins, il est né le 12 mars 1876 à Bordeaux. Il devient architecte et choisit l’enseignement. Professeur aux États-Unis, il épouse une Américaine. Formé à l’école des Beaux-arts de Paris, il se consacre à la peinture, sans en faire son métier, et expose dans différents salons. Il aime la pratique de l’aquarelle et il crée avant la Grande Guerre plusieurs vues du bassin d’Arcachon à la manière d’Hokusai et d’Hiroshigé. Comme ses maitres japonais, il conçoit une série de 12 planches, moins monumentales que les 36 vues du Mont-Fuji. Inspiré par le japonisme, alors en vogue, il applique des procédés décoratifs spécifiques, il simplifie le trait, utilise des couleurs claires et contrastées, atténue les ombres. Le paysage est le sujet principal de ces aquarelles. Il dégage les points de vue typiques avec l’eau omniprésente, les rives, les dunes, les pins. Ces peintures montrent un Bassin hors du temps. Les visions japonaises de Jean-Paul Alaux sont empreintes de délicatesse, voguent dans une joie sereine, bien loin des tourments du monde.


S’il n’a pas encore séjourné au Japon, il a fréquenté régulièrement le Bassin où il apprit à naviguer. Il restera passionné de navigation à voile. Tout au long de sa vie, il voyage beaucoup et publie plusieurs ouvrages portant sur l’histoire de l’art et l’histoire de la marine, certains illustrés par son cousin Gustave Alaux, comme les Aventures du capitaine Jean de Boy, en 1937. Jean-Paul Alaux fut un globe-trotteur, sensible à la nature et de l’art, collectionneur et humaniste.


En savoir plus : Christel Haffner Lance, Visions japonaises de Jean-Paul Alaux, Arcachon, Librairie générale, Hôtel ville d’Hiver, 2019

Article Isabelle Antonutti, Société Historique et Archéologique d’Arcachon et du Pays de Buch

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires