613 dépistages, 57 cas positifs, 3 décès déplorés : le centre hospitalier d’Arcachon dresse un 1er bilan de la crise Covid

Alors que le déconfinement s’organise, le centre hospitalier d’Arcachon dresse un premier bilan de son activité Covid. Une activité que son directeur qualifie d’importante sans avoir mis l’établissement sous tension.

10 unité avaient été réorganisées pour permettre la mise en place d’une unité Covid-19 de 38 lits. « Cette réorganisation s’est faite en coopération avec la Clinique qui nous a ouvert des espaces. Nous travaillons conjointement depuis le début de la crise »

Le centre hospitalier a ainsi pu accueillir 613 patients pour des dépistages dont 57 se sont révélés positifs. « D’autres patients ont été maintenus en surveillance car 20 à 30% des tests peuvent revenir en faux négatifs, précise Julien Rossignol.  Au total, 314 patients ont été hospitalisés dans les unités dédiées pour suspicion, surveillance ou exploration complémentaire liées au Covid-19.

4 décès sont à déplorer: 3 décès au sein même de l’établissement et un patient décédé après son transfert au CHU de Bordeaux.

Pour faire face à cette crise le centre hospitalier a pu compter sur un bel élan de générosité du Bassin d’Arcachon:

  • 100 donateurs (alimentaires, équipements, masques, logements…)
  • 100 propositions de renforts humains dont 30 à titre bénévole
  • 12 professionnels de santé envoyés dans des établissement de Nancy et de Paris

Cette crise du coronavirus c’est aussi la prévention de risques infectieux, une prévention qui va se poursuivre dans les prochaines semaines. Déjà 2000 litres de solution Hydro-alcoolique ont été utilisés soit 3 fois plus qu’en 2019, 30 000 masques, 20 000 blouses et sur-blouses, 350 000 gants… Des chiffres qui donnent la mesure des besoins mobilisés au plus haut de la crise.

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Alyzé
Alyzé
4 années il y a

J’espère que les maires ne vont pas ouvrir les plages sinon les chiffres risque de monter. De toute façon à partir du moment ou nous avons des cas cela signifie qu’il y a beaucoup de personnes contaminés, puisque normalement nous étions confinés et pas dépisté. La vague arrive. J’espère que vous êtes prêt.

REBEA 16
REBEA 16
4 années il y a

Mon beau père est DCD d’une crise cardiaque et on le fait incinéré lundi. On refuse de nous remettre son urne aussitôt la crémation. Il n’avait pas le Covid 19. Ils sont incapables de nous dire quand on pourra le mettre dans son COLOMBARIUM. Nous avons bien respecter les règles barrières. C’est cruel de nous faire vivre une telle situation.

Didier
Didier
4 années il y a

On comprend l’impatience de tous de voir se terminer le confinement, par contre le covid, lui, ne connaît pas de confinement. Il est là, présent parmi nous, et il est inconséquent de se comporter sans respecter les gestes de protection, en particulier le masque en public, qui, seul, peut éviter la propagation.
Merci à tous de me protéger !

Mike
Mike
4 années il y a

Finalement pas plus de dégâts qu’une grippe saisonnière…

Billedeclown
Billedeclown
4 années il y a

il est encourageant de voir que le bilan n’est pas trop dramatique, mais il serait bon qu’il reste ainsi et pourtant beaucoup d’Arcachonnais ne respectent pas le port du masque et n’ont pas compris les risques encourus c ‘est vraiment regrettable; les personnes âgées sont les plus vulnérables mais rien n’y fait; à la Poste également certains refusent le port du masque; incompréhensible
Quant aux débits de tabac; je crois qu’à l’avenir il y aura plus de cancer du poumon que le Coronavirus
Sans commentaire!!!!!