Survol du Bassin d’Arcachon : TVBA décolle avec l’Aéroclub !

Rendez-vous avait été donné samedi à l’aérodrome de Villemarie où est implanté l’Aéroclub du Bassin d’Arcachon. Les membres de l’association avaient convié TVBA a un survol de la petite mer.

Pas vraiment fière au départ, votre servante a embarqué à bord de l’un des avions du club, accompagnée du pilote Jean Picoche, pour un moment qui s’est avéré au final inoubliable.

La preuve en images…

Au cours de ce reportage, retrouvez les interviews de Patrice Raffy, Président de l’Aéroclub du Bassin d’Arcachon et de Fabrice Bernard, chef pilote.

250 membres et 3 500 heures de vol

L’Aéroclub du Bassin d’Arcachon est une association regroupant près de 250 membres consacrée à la pratique de l’aviation privée en loisir. L’association est très active. Chaque année, plusieurs milliers d’heures de vols sont effectuées par ses membres sur les avions qui composent la flotte du club. Plus de 3500 heures de vol ont ainsi été réalisées l’année dernière.

Le dernier week-end de juin l’Aéroclub organise une compétition nationale de voltige sur son site de Villemarie.

Si vous voulez vous aussi décoller pour un survol du Bassin, si vous voulez apprendre à piloter votre propre avion, tenter un baptême de voltige ou vous former au vol de nuit… contactez l’Aéroclub du Bassin au 05 56 54 72 88 ou acba@bbbox.fr ou www.acba-fr.com

 

 

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nonouca
Nonouca
4 années il y a

Des passages incessants d’avions de tourisme sur la côte Noroît du bassin d’Arachon( un vol toutes les minutes pendant les périodes d’été) engendrent des nuisances sonores incompatibles avec ces zones de vacances.
La réglementation est-elle vraiment respectée ?
Ces engins volent de plus en plus bas .
Comment pour le profit de quelques individus se permet-on de troubler la tranquillité et la sécurité de milliers de vacanciers et résidents?
Il faudra un jour vous poser les bonnes questions devant la recrudescence du nombre de passage d’engins tous plus bruyants les un que les autres.
Nous craignons l’accident qui arrivera un jour ou l’autre ( Helipropassion!)
J’espère sincèrement que vous prendrez ma missive au sérieux et vous remercie de votre réponse à ce préoccupant sujet.