Le Siba pose des macarons sur les avaloirs des trottoirs

François Deluga, 1er vice-président du Siba et les élus du Bassin, ont présenté vendredi dernier, une nouvelle campagne de sensibilisation sur la préservation de la qualité des eaux du Bassin.

Rappelant que les 10 communes du territoire disposent d’environ 10 000 avaloirs d’eaux pluviales, mais que le public n’a pas forcément conscience que tout ce qui glisse entre les grilles file directement à la mer, le Siba a décidé d’installer des macarons de sol, à proximité de ces avaloirs, avec le message :  « Ici commence la mer – ne rien jeter ».

350 macarons vont ainsi être distribués aux communes membres du Siba et scellés dans le sol par leurs services techniques, principalement sur des endroits stratégiques (en bord de mer, sur les rues passantes, les marchés, les entrées de bâtiments publics…).

Le groupe testerin Charbonnier Métallerie, membre de la marque « B’A » et conscient de cet enjeu environnemental, a répondu favorablement à la demande du SIBA et a réalisé un prototype en s’inspirant de ce qui avait déjà été réalisé en Bretagne mais en y ajoutant le signe de reconnaissance de la marque : le B’A.

Comme ici, au port de Larros à Gujan-Mestras.

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Miquette
Miquette
3 années il y a

Très bien, très bonne initiative. Pourvu que les personnes comprennent et suivent cette action citoyenne. Si le message pouvait passer dans les écoles, collèges, lycées…c’est à petits pas intelligents et simples qu’on arrivera à redonner aux gens le respect de notre Terre. Pas en défilant à tout va en « séchant » les cours..Des actions concrètes OUI, de la haine pour les « vieux » NON.

Miquette
Miquette
3 années il y a

Très bien, très bonne initiative. Pourvu que les personnes comprennent et suivent cette action citoyenne.
Si le message pouvait passer dans les écoles, collèges, lycées…c’est à petits pas intelligents et simples qu’on arrivera à redonner aux gens le respect de notre Terre.
Pas en défilant à tout va en « séchant » les cours..Des actions concrètes OUI, de la haine pour les « vieux » NON.