Éphéméride // 27 avril 1930 : plaidoyer pour une rue au nom de Xavier Mouls

« Pourquoi il faut donner à une rue le nom de Mouls, fondateur d’Arcachon ? » C’est la question que pose Albert de Ricaudy, président de la Société historique et archéologique d’Arcachon et du Pays de Buch lors d’une conférence.

La personnalité et le destin de Xavier Mouls sont dignes d’un roman balzacien. À 32 ans, il est ordonné prêtre dans la jeune commune d’Arcachon. Sa passion et sa détermination trouvent dans cette ville en émergence un terrain idéal d’expérimentation. D’abord, il œuvre pour la construction d’églises où il fait fonction d’urbaniste, d’architecte, de financier et il aboutit à la réalisation de Notre-Dame d’Arcachon, de la paroisse Saint Ferdinand et aussi d’une chapelle place Claude-Bouscau (désormais un temple protestant).

Pendant 15 ans, l’abbé Mouls s’investit dans la création des infrastructures arcachonnaises comme la procession nautique ou la société scientifique. Il est une figure locale incontournable, proche du maire Lamarque de Plaisance, des frères Pereire et de l’archevêque.

L’empereur Napoléon III lui remet la Légion d’honneur en 1859. Les raisons de sa chute restent obscures, dues certainement à de fortes rivalités politiques.

Sa vie bascule quand il réfute le dogme de l’infaillibilité pontificale. Il répudie le catholicisme et ne garde du christianisme que l’éthique de l’évangile et le déisme. Ses amis doutent, ses ennemis se multiplient et il est muté à Bordeaux. Il crée un journal La Rénovation religieuse et sociale. Suspendu, il est condamné en 1872 par la cour d’assises de Bordeaux pour outrage à la morale publique et religieuse et dérision envers un culte légalement établi en France, excitation à la haine et au mépris des citoyens les uns contre les autres.

Il est rayé de la Légion d’honneur en 1873. Il s’exile en Belgique et meurt en 1878. Son œuvre locale est escamotée puis oubliée. La Société historique à travers son président Albert de Ricaudy milite pour sa réhabilitation, il faut attendre 1956 pour que la ville d’Arcachon nomme une allée en son nom.

Article de Isabelle Antonutti, Société historique et Archéologie d’Arcachon et du Pays de Buch

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires