Dune du Pilat : « Nous mettrons tout en oeuvre pour recevoir les visiteurs »

Hier, Nathalie Le Yondre, présidente du Syndicat de la Grande Dune s’est exprimée quant aux conséquences de l’incendie pour la Dune du Pilat. Emblématique du territoire, les équipes en place ont tout fait pour la préserver. Les conséquences sont en cours d’étude mais « Nous replanterons ce qui doit être replanté » affirme la Présidente.

L’enjeu est de consolider le site, c’est main dans la main qu’oeuvrent le Syndicat Mixte de la Grande Dune, la Mairie de La Teste, le département de la GIronde et la Région de la Nouvelle-Aquitaine afin de pouvoir accueillir à nouveau les visiteurs du site.

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sonia
Sonia
6 mois il y a

À mon sens, il y a plus important que les visiteurs : la nature ! MA nature, je suis Arcachonnaise… Je ne verrai plus jamais l’océan de forêt qui m’émerveillais quand j’étais en haut de la Dune.
Je pense à tout les animaux qui sont morts, brûlés vifs, asphyxiés ou épuisés en tentant de s’enfuir et je modie les personnes qui profitent de leur vulnérabilité quand ils les trouvent au bord de la route, désemparés, épuisés, et qui au lieu de les secourir les achèvent pour leur consommation personnelle.
Après tous ces jours à espérer, le mal est fait, je suis dévastée. Je salue et remercie tous les pompiers qui ont combattu le feu et toutes les personnes qui ont œuvré à la construction des pare-feu.

Kerkyra56
Kerkyra56
6 mois il y a

Le site doit être sanctuarisé pour plusieurs mois et éviter que des touristes ne viennent piétiner les plantations ainsi que la dune fragilisée par la disparition de la forêt…regrettable pour les commerces mais nécessaire pour la préservation du site…le tourisme de masse attendra, ça détruit tout…

ANTJOS
ANTJOS
6 mois il y a

Nous qui aimons tant cette region et notamment ce site, dans la catastrophe qui vous frappe nous n’avons qu’un souhait c’est que vous puissiez rendre à ce lieu emblématique l’image que l’on en connaissait

Thierry Mazeau
Thierry Mazeau
6 mois il y a

Comme tant de personnes amoureuses de cet endroit magique, je suis consterné et triste de voir ce site détruit, tout en sachant que j’aurai peu de chance de le revoir tel que je l’ai connu.
Pour freiner le recul de la dune, je suggère de dresser des piliers en bois derrière elle, en quinconce par exemple.
Ces piliers pourraient être les troncs des arbres coupé pour faire les pare feux.
Ces troncs se dégraderont naturellement sans impact écologique.
Cela devrait laisser un peu de temps pour que les nouveaux arbres grandissent.
Merci à toutes ces personnes engagées dans cette lutte.
Cordialement