Déplacements durables du nord Bassin: l’idée d’un tram-train sera débattue ce lundi

Déplacements durables du nord Bassin: l’idée d’un tram-train sera débattue ce lundi

Un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre aura lieu lundi 25 juin à 18h30 au centre d’animation de Lanton.

Cet atelier vise à échanger plus particulièrement sur l’opportunité de la mise en œuvre d’un transport en commun en site propre entre Arès et Biganos. Il rassemblera des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés et sera ouvert à tous sur inscription. Pour participer à cet atelier, l’inscription préalable est obligatoire en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

D’ores déjà, le collectif Citoyen du Pays Barval pour des Transport en commun en site propre, créé le 20 juin dernier, a annoncé sa présence à la réunion et milite pour un projet Tram-train : « Une alternative au tout routier sur l’emprise de la piste cyclable »

La concertation préalable s’est ouverte le 14 mai dernier et va se poursuivre jusqu’au 30 juin 2018. Durant toute cette période, les habitants du territoire sont invités à donner leur avis, poser leurs questions et faire leurs propositions :
– directement sur la page dédiée au projet accessible sur gironde.fr
– dans des registres mis à disposition dans les mairies concernées
– via des questionnaires disponibles dans les mairies et en ligne sur gironde.fr

Les prochains rendez-vous de la concertation :
– Réunion publique de clôture le 27 juin à 18h30 à la salle des fêtes d’Audenge
– Réunion publique de clôture le 29 juin à 18h30 à la salle Brémontier à Arès

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Helary Lafranque
Helary Lafranque
5 années il y a

Bonjour j’ai déjà soumis mon idée en mairie mais je pense qu’il est possible d’élargir la piste cyclable qui fait le tour du bassin et d’y faire passer un train sur roue avec une énergie avec panneau solaire pas de bruit et pas de gaspillage on peut aussi développer les transports en bateau mais pb avec les marees

Jean Claude SALLES
Jean Claude SALLES
5 années il y a

Au dessus de la piste cyclable existante, une voie peut être posée à quelques mètres de hauteur seulement, mais les zones où il y des habitations poseront un gros problème.

Jean Claude SALLES
Jean Claude SALLES
5 années il y a

Ce n’est pourtant pas le premier avril : quand on se donnera la peine de calculer le coût d’un tel moyen de transport et des contraintes existantes (voir arrêté du 18 mars 1991 relatif au classement, à la réglementation et à l’équipement des passages à niveau (NOR: EQUT9100264A) version consolidée du 1° juillet 2017), il sera probablement conclu que c’est irréalisable d’autant plus que le foncier actuel construit ne permet absolument plus d’envisager un tel moyen de transport. Seul un projet de voie construite en hauteur (au dessus des pins les plus hauts ?), moins coûteuse initialement et en entretien, et le recours à l’une des technologies révolutionnaires de traction en cours d’évaluation dans le monde (vue sur RMC découverte il y a peu de temps), mériterait d’être étudié.