Bilan en images des grosses marées sur le Bassin

Bilan des grosses marées de ces derniers jours.

Le pire semble à priori passé en ce lundi soir. 

Dimanche matin le marégraphe du SIBA au port d’Audenge indiquait 5,3 m Cote Marine ce qui correspondait à la prévision. Ce matin, il affichait 5,4 m.

D’ici mercredi, les prévisions n’indiquent pas de surcotes atmosphériques (liées à une dépression) ou météorologiques (liées à du vent par ex.). 

Donc demain matin des niveaux classiques sont prévus pour des coefficients de ce genre en fond de Bassin mais néanmoins élevés (5 m Cote Marine) donc de l’eau sur les points bas comme certains ports, ce qui est normal au vu des coefficients. 

Météo France annonce que la vigilance jaune vagues-submersion prendra fin ce soir à minuit sur le Bassin d’Arcachon. 

Images ci-dessus prises dimanche 10 mars en fin de journée au Port des tuiles de Biganos.
Images dans la vidéo prises à Arcachon, Pyla sur mer, l’Aiguillon et Gujan-Mestras.

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Meyre Aline
Meyre Aline
1 mois il y a

Les photos paysagères, reportages sont belles et parlantes. Mais,
Sommes nous armės pour contrer les conséquences, parfois désasteuses de ces inondations fréquentes? 🤔 Certes il y en a toujours eu en hiver, les grandes marées d’équinoxes. Sauf que Durant ces dernières décennies, les tempêtes se sont multipliées et intensifiées. Les dégats récurrents impactent les infractructures publiques et privées des autochtones.
Comme tous les territoires CÔTIERS, ceux du Bassin d’Arcachon sont inondables (d’autant plus que, comme le Golfe du Morbihan, ouvert sur l’océan, donc les vents et courants Marins océaniques)
CQFD : une prise en compte de ces spécifitées locales, sont budgétairement à soumettre à l’état, sur la base des expertises locales des besoins à court et long terme, (
d’autant que les réseaux d’adduction d’eau potable et d’évacuation des eaux usées sont obsolètes), démocratiquement effectuées et compilées conjointement, par nos représentants élus locaux.

Une prise de conscience des décideurs locaux du Bassin s’impose, face aux réalitées climatiques en jeux,
La portée du tourisme dominant dans Notre économie locale, doit être régulée, contrainte â la baisse avec ses corolaires, habitats spéculatifs secondaires, la remise en question des projets de nouvelles constructions s’impose, ainsi que l’emprise bétonnée sur les sols envisagée.