Balade dans l’antique port de Biganos, « fils » de Boïos

Comme niché au coeur de la forêt, à l’abri des grands chênes, le port de Biganos est un lieu magique situé en amont du delta de la Leyre.

Ce port historique fait partie intégrante du patrimoine de la commune. Certains spécialistes s’accordent même à le décrire comme l’héritier du port antique de Boïos.

L’origine de Biganos remonte en effet à l’ère gallo-romaine avec le village préhistorique de Boïos, implanté sur les bords de la Leyre. Le port antique de Boïos était probablement un trait d’union entre la façade maritime et l’arrière du pays et c’est autour de ce port que les Boïates ou Boïens, se sont installés, sur le delta de la Leyre ; ils vivaient de la pêche, de la chasse, de l’agriculture, fabriquaient leurs outils, armes et bijoux. Voilà pourquoi les habitants de Biganos s’appellent les Boïens.

Lors d’une balade, venez remonter le fil du temps au port de Biganos, découvrir le charme de ses cabanes colorées et profiter du calme de cet endroit atypique…

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Alain
Alain
3 mois il y a

Eyre est un nom gaulois qui signifie  » l’eau » ou « la rivière ». Le patronyme « Biganos » n’a rien à voir avec les Boïates ou les Boyens. L’évolution sémantique du gascon donnerait « Bush » prononcer Bousch, comme La Teste de Busch, qui signifie la capitale des Boyens. La première capitale de ce peuple était Boïos, mais le captelat a pris la responsabilité par la suite. Le nom « Biganos » vient du romain « Vicanus », qui a donné des évolutions sémantiques comme « Le Vigan », « le Vigean », « Le Bihan ». Les Vicanus étaient les noms des administrations qui géraient les voies romaines. Ce mot a donné en français les termes qui tournent autour de « Village » . Biganos situé sur la voie romaine de Burdigala à l’Espagne par le bord de mer (passant par Lossa devenu Sanguinet) était un relais sur cette voie et les habitants veillaient à l’entretien de cette voie romaine, un péage devait exister à cet endroit vers La Mothe où résidait le seigneur du coin. La fin du nom en OS signifie comme beaucoup de noms dans ce secteur géographique, le terme de « lieux », comme le terme « AC » qui termine beaucoup de Noms de ville en aquitaine. Ce terme Ac vient du latin AcQUM qui signifie « le territoire » . Ex PESSAC: le territoire de « Pessus ». L’origine du nom « Biganos » vient donc du latin et n’a rien à voir avec les « Boïens », peuples qui se sont installés au premier siècle après JC en plusieurs vagues, bien que César fait état dans ses mémoires de la ville qu’il dénomme « Civitas Boii « . Il semble que ces peuples « Boiens » se sont séparés en trois , un groupe est resté en Bavière (d’où le terme de « Bayern ») le deuxième est venu ici, le troisième a émigré sur le sud de la Suisse.

Katarate33
Katarate33
4 années il y a

Dommage que les commentaires de ce jolie reportage ne soient pas en adéquation avec une prononciation plus locale. L’eire comme vous dites correspond au territoire de la république d’Irlande, si vous voulez parler du fleuve côtier qui traverse nôtre commune dites l’Eyre ( ey du début mot prononcé comme la fin du mot soleil, et oui le Y fonctionne dans notre pays de Buch comme un double i reste de l’occitan gascon) . Je vous souhaite une bonne journée.
Cordialement