Audenge – La « place du jumelage » : futur poumon vert de 1,5 hectare

Le projet d’aménagement de la place du jumelage en parc boisé de coeur de ville avance à Audenge. Le dossier est encore à l’étape d’avant-projet mais les premières esquisses publiées par la ville, si elles ne correspondent pas avec exactitude à ce que sera le futur parc public paysager, permettent déjà de se projeter dans le type d’environnement qui sera créé sur ce lieu emblématique de la commune. 
 


 
« Nous souhaitons créer les conditions pour que les habitants et les nombreuses associations culturelles, de musique, théatre et danse profitent de ce lieu attractif, y flânent, y jouent, s’y détendent » explique-t-on au service maîtrise d’œuvre de la mairie.

Faire de la place le lien entre le coeur de ville et le port en même temps qu’un lieu de vie a conduit la ville à adopter plusieurs lignes directrices pour ce projet.

Reboisement de la place 

En 2017, la Ville avait dû retirer 72 platanes malades. Après l’identification d’un spécimen touché par le chancre, la préfecture avait imposé un périmètre de sureté et l’obligation d’abattre 72 platanes présents dans cette zone.

La municipalité compte aujourd’hui replanter dans le parc de nouvelles essences endémiques : érables, chênes, mais aussi des fruitiers en grand nombre, notamment derrière l’ancien presbytère en cours de réhabilitation.

Des mobilités douces

« Ce que l’on remarque en premier lieu sur les esquisses du projet, c’est la trame des chemins blancs qui sillonnent la pelouse et la découpent en triangles de verdure. Ces venelles créent des liens avec les cheminement piétons et les petites rues autour du futur parc. » C’est aussi ces cheminements doux qui permettront de faire le lien entre le port et le coeur de ville.

Un espace de vie intergénérationnel

La place du jumelage accueille de nombreuses manifestations culturelles, festives et associatives: vide-grenier, tournoi de pétanque, forum des associations,  fêtes de l’été… Ces usages seront maintenus et complétés par de nouveaux équipements qui restent encore à définir. Déjà plusieurs idées sont évoquées comme la création de petites tables de pique-nique, des jeux d’échecs géants, de grands bancs pour s’asseoir, une longue estrade en bois à côté de l’Église pour lire, rêver ou assister à un spectacle vivant improvisé par une troupe associative de la future Maison des Associations et de la vie citoyenne (dans l’ancien presbytère).
 

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires