«5A-QUIT-N », un projet de recherche sur le sevrage tabagique des femmes enceintes


Le tabagisme pendant la grossesse en France

Le tabagisme lors de la grossesse représente une priorité des politiques de santé en Nouvelle-Aquitaine. À l’heure actuelle, de nombreux programmes, interventions et outils efficaces visant la réduction du tabagisme de la femme enceinte existent. Malgré cette forte mobilisation, la prévalence du tabagisme chez ce public, stagne depuis 2010, alors qu’elle diminue en population générale.

L’accompagnement par un professionnel de santé joue un rôle majeur dans le sevrage tabagique. Lorsqu’un fumeur de tabac est accompagné par un professionnel de santé, il double ses chances de réussite de sevrage à 6 mois. Néanmoins, en France, parmi les femmes enceintes fumant du tabac, plus de la moitié n’ont reçu aucun conseil d’arrêt de la part de professionnel de santé lors de leur grossesse.


Le projet 5A-QUIT-N

L’ossature de ce projet mobilise une méthode existante ; la démarche des 5A, qui sont les 5 étapes à effectuer pour prendre en charge le tabagisme d’une patiente lors d’une consultation :

– demander si la patiente fume (ask),

– lui proposer d’arrêter (advice),

– évaluer sa situation (assess),

– lui proposer les aides disponibles (assist)

– et assurer son suivi (arrange).

C’est une méthode validée scientifiquement, utilisée à l’international et recommandée en France par la Haute Autorité de Santé.

5A-QUIT-N est donc un projet de recherche qui propose une meilleure organisation et une coordination des ressources existantes, structuré autour de la démarche 5A.

Le projet est à destination des professionnels de santé effectuant des suivis de grossesse ainsi que les professionnels d’addictologie et tabacologie.

Ce projet propose de les fédérer autour des formations et outils d’aide à la pratique existants, afin de faire monter ces professionnels en compétences.

L’objectif est que les professionnels effectuant des suivis de grossesse prennent en charge le tabagisme des femmes enceintes, et qu’ils puissent les adresser facilement lorsque la situation le nécessite (poly-addictions par exemple). L’adressage se fait alors vers un spécialiste en addictologie ou tabacologie.

Il propose par ailleurs de travailler l’organisation du parcours de soins de la femme enceinte qui fume afin que l’orientation vers des spécialistes soit facilitée.

Les étapes du développement


Le développement de l’intervention est basée sur

– la littérature scientifique et la collaboration avec des professionnels de terrain ;

– un pilote visant à tester l’intervention sur le terrain ;

– le déploiement régional sous forme d’un essai contrôlé randomisé.

La phase pilote

Dans le cadre de la phase test du projet, il a été déployé sur 4 villes : Arcachon, Gujan-Mestras, La Teste-de-Buch et le Teich.

L’évaluation de ce pilote a montré un vrai impact sur les pratiques des professionnels, lesquels témoignent avoir fait évoluer leur prise en charge dans l’accompagnement au sevrage tabagique des femmes enceintes.

Une diminution d’environ un quart de femmes fumeuses à l’accouchement a été observée (21% de femmes fumeuses à l’accouchement avant la mise en place de l’intervention contre 15% l’année suivant sa mise en place).

Le pilote affirme donc la nécessité d’étendre le projet à la Nouvelle-Aquitaine et de mener un essai à large échelle afin de confirmer son efficacité.

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires