Centre de soins LPO: les bénévoles déplorent un répit de courte durée pour la faune sauvage

Depuis la fin du confinement, le centre de soins LPO d’Audenge voit ses chiffres d’accueil remonter en flèche. Malgré cette pause de deux mois, la structure est proche de ses chiffres de l’an passé. Les bénévoles déplorent un répit de courte durée pour la faune sauvage

Transformer en PDFImprimer la page
FacebookLinkedInShare

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ALINE MEYRE
ALINE MEYRE
4 années il y a

Ne pas omettre aussi ;L’afflux d’entrée d’animaux secourus fait suite à l’arrêt d’activité des bénévoles transports, alerteurs de terrain, durant le confinement.