1

L’avancement des travaux au « Belvédère » d’Arcachon

Culminant à 32m de hauteur, l’Observatoire Sainte-Cécile, communément appelé le « Belvédère », est un des symboles architecturaux du patrimoine arcachonnais. Datant du XIXème  siècle, niché au sein du Parc Mauresque, on y accède par la passerelle Saint Paul, permettant de relier ce qu’on appelait autrefois les collines Saint-Paul et Sainte-Cécile.

Construit en 1863 par Paul Régnauld (architecte principal de la Ville d’Hiver) et assisté par Gustave Eiffel, cet édifice servait à l’origine de point de surveillance afin de repérer les feux de forêts et amuser les aristocrates.

Véritable prouesse architecturale rénovée en 1990, les piliers de cette tour sont constitués de rails de chemins de fer et ses marches sont suspendues par des câbles à la plate-forme qui se trouve à son sommet.

C’est dans le cadre de la préservation du patrimoine arcachonnais, que la ville poursuit la rénovation de ses sites historiques, avec l’observatoire Sainte Cécile.

Le but de ces travaux :

  • Rénover, consolider, valoriser et embellir
  • Préserver et entretenir
  • Sécuriser

Le chantier consiste à consolider la dune à l’aide de micropieux côté nord et est, là où le ravinement et l’érosion sont les plus marqués. Dessus, une poutre en béton a été posée, qui servira de support à un platelage en bois exotique, une terrasse de 50m2 permettant l’accès aux personnes à mobilité réduite, couronnée par un garde-corps métallique.

Par ailleurs, les abords de la passerelle St Paul avec ses marches palières et les accès en galets sont en pleine rénovation.

Les travaux d’aménagement ont débuté début janvier et devraient se poursuivre jusque fin mars.