1

Quand la Testerine Elisabeth Sentuc racontait Auschwitz…

Elisabeth Sentuc était la dernière rescapée girondine de la Shoah. La nonagénaire s’est éteinte samedi dans un EHPAD de Biganos où elle était hospitalisée depuis qu’elle avait dû quitter son appartement de la résidence Saint-Marc à la Teste. Car c’est Charles Sentuc un Testerin, avec qui elle avait regagné la France après avoir quitté Auschwitz, qu’Elisabeth Sentuc avait épousé au lendemain de la guerre.

Née dans une famille juive de Transylvanie en 1923, cette survivante du ghetto de Cluj puis du camp d’extermination d’Auschwitz, a perdu la totalité de sa famille pendant la Seconde Guerre Mondiale. Seuls son frère et elle ont survécu. Mais la jeune rescapée trouvera sa vengeance contre les nazis en donnant huit fois la vie. Elle était aussi la grand-mère de 16 petits enfants et l’arrière grand-mère de 17 arrière petits-enfants.

Elisabeth Sentuc, qui n’a jamais abandonné son judaïsme, a, par ailleurs, passé sa vie à témoigner « pour ceux qui n’ont pas eu la chance de survivre » et pour que jamais on oublie. Elle était notamment intervenu dans de nombreux établissements scolaires du Bassin et de Bordeaux, comme en novembre 2016 auprès des élèves de l’école de la Mosquée de Bordeaux. Intervention dont voici le témoignage vidéo…