1

80% des herbiers de zostères ont disparu ! Un chantier prioritaire pour le Parc Marin…

Vendredi soir, à l’invitation de Gujan-Mestras environnement, Benoit Dumeau, chargé de mission pour le Parc Naturel Marin du bassin d’Arcachon, présentat une conférence sur les zostères à la maison des associations. L’occasion de sensibiliser le public sur l’un des chantiers prioritaires du Parc: la préservation et la restauration des herbiers du Bassin.

80% des herbiers de zostères ont disparu depuis le début des années 2000. C’est le triste constat que dresse le Parc Naturel Marin avec l’appui de l’IFREMER. « C’est une régression alarmante d’autant que la zostère a été identifiée comme un élément majeur de l’éco-système du Bassin ».  À la fois refuge et garde-manger, les herbiers abritent de très nombreuses  espèces marines dont les juvéniles.

Les causes de cette régression sont multi-factorielle. La pollution est bien sur en cause mais des variations climatiques comme la canicule de 2013 sont également des facteurs de stress pour la flore aquatique alors plus vulnérable aux agressions extérieures.

Pour le Parc Naturel Marin, l’objectif est donc de mettre un maximum d’intervenant autour de la table. Une première commission s’est rassemblée au mois de décembre « On avance progressivement pour trouver des solutions et des équilibres, c’est le fondement du Parc Naturel Marin. « 

« Pour la zostère il n’est pas trop tard, mais il y a urgence ». Le Parc Marin s’est fixé un objectif de préservation et de restauration à 15 ans.