1

100 chênes plantés dans le quartier du Burgat au Teich

Dans certaines zones clés, la ville du Teich souhaite recréer et reboiser les espaces naturels d’origine. La régénération naturelle de la forêt du Burgat a donc été entreprise avec la plantation de 100 arbres d’essences locales selon les préconisations de l’Office National des Forêts (chênes tauzin et chênes pédonculés).

Ces arbres ont été plantés volontairement jeunes (80 cm) afin de favoriser une évolution naturelle, une meilleure reprise et moins d’arrosage.
Ici, la régénération naturelle du milieu permettra une meilleure résistance à la sécheresse et un enrichissement des sols et l’implantation naturelle d’arbres. Ces îlots de verdure deviendront alors des îlots de biodiversité en servant notamment d’abris et zones d’alimentation potentiels pour la faune.